Petit Déjeuner, Confiné

Samedi 21 Mars 2020,


Jour de confinement je ne sais plus combien,
Autorisation de sortie dérogatoire N° je-ne-sais-plus-trop-non-plus, (faudrait demander à mon chien)
Printemps J+1,

Ici, tout va bien !


Après les pigeons voyageurs, les nuages de fumées, les lettres via transporteurs privés, les drapeaux névrotiquement agités, les rythmes de Tam Tam endiablés, les cartes postales mal orthographiées, les dessins peints à la main sur les murs des grottes désaffectées, les SMS, les MMS et les MP d'hyperconnectés, les imprimés sur les briquettes de lait, les petites annonces dans le journal délavé, les post-it éparpillés sur le frigo vidé, le morse surexcité, les signaux corporels cachés, les flash lumineux à la lampe torche savamment agitée, les clins d'œil faussement dissimulés, les intermédiaires vraiment trop peu discrets, les écrits sur les murs des WC, ...

Les petits messages se planquent désormais même dans les petits-déjeuners ....!

Oyez, Oyez !


Restez sur vos gardes, sait-on jamais,
On n'est jamais à l'abri d'une attaque surprise de bisous confinés...

Et, tant qu'on y est,
Que l'émetteur secret se manifeste, s'il te plaît

 

 

 

© 2021 - Perrine Busier